lundi 17 décembre 2012

Les secrets de beauté des Brésiliennes: hygiène, santé et pensée positive!

L'émission 100% Mag du 18/10/2011 de la télévision française qualifiait ainsi les Brésiliennes: "Corps de rêve et chevelure de déesse, les brésiliennes font envier plus d’une ! Elles ont toutes une peau parfaite, des dents fabuleusement blanches et des longs cheveux brillants. Pour atteindre cette beauté, la brésilienne ne rechigne pas sur les soins".

Nous sommes parties à la rencontre de différentes femmes au Brésil, leur demandant quels sont leurs secrets de beauté. Les résultats sont très surprenants et loin des clichés ! Voici en exclusivité les véritables secrets de beauté des Brésiliennes  !

Au Brésil, on entretient le corps, on le valorise et l’on expose. L’ensemble des témoignages recueillis met en évidence qu’ici, la Beauté est un état d’esprit. La Beauté est à la fois l’expression d’une vie saine et en bonne santé, d’une hygiène rigoureuse, et d’un mental d’acier !
Dorothée qui est Française et qui vit au Brésil depuis plusieurs années nous confie : « depuis que je vis au Brésil, tout a changé ! J'ai du m'adapter à climat tropical, des mentalités différentes et des critères de beauté presque opposés à mes repères européens. Je suis au pays de l'apparence ou la sympathie et a vaidade (vanité) sont des qualités ».
Photo Renato Peroni 

Première étape : l’hygiène et la santé. L’esthéticienne du Salon que je fréquente me l’a confirmé : la Beauté est moins une question d’apparence que d’hygiène et de santé. Le climat chaud et ensoleillé ne laisse pas trop le choix !
La peau et les cheveux doivent être impeccables. Comme le dit Maíra : « ça sert à rien d’être bien habillée si on ne se soigne pas bien la peau et les cheveux ! ». On vise une peau parfaite, et on se lave de préférence à l’eau froide, qui rafraîchit et tonifie. L’hygiène est très rigoureuse, pour lutter contre toutes les maladies de peau, comme les irritations, les boutons ou les mycoses ! Les Brésiliennes ne prennent pas le risque du cancer de la peau à la légère, et ne sortent pas sans protection solaire. Elles se démaquillent soigneusement, se lavent bien le visage, et l’hydratent beaucoup. Bien évidemment, pas question de sentir la transpiration ! Comme nous le dit Claudia, il faut « être fraîche et sentir bon ». La chevelure, symbole de la sensualité des Brésiliennes, est de préférence longue, abondante et soyeuse. Un défi pour la plupart des Brésiliennes, qui n’ont pas toute hérité des longs cheveux noirs et épais des indiennes ! Que l’on ait les cheveux fins ou crépus, blonds, noirs ou châtains, les cheveux sont un signe de bonne santé. Pour Camila, « rien de tel qu’une belle chevelure qui entoure le visage ». Reflet d’une hygiène irréprochable, les ongles sont l’objet de toutes les attentions...et de toutes les fantaisies ! En moyenne, les Brésiliennes se rendent au Salon pour la manucure toutes les semaines, et tous les quinze jours pour la pédicure. Mais beaucoup s’occupent d’elles-mêmes aussi à la maison. Enfin, avoir des dents blanches et bien alignées est une exigence au Brésil. Les soins dentaires (blanchiment, détartrage mais aussi pose d’appareil dentaire) suivent le Brésilien toute sa vie !

Deuxième étape : le modelage du corps. Parce qu’il fait chaud, les vêtements sont courts et décolletés. C’est pourquoi le corps exposé est sculpté, galbé et valorisé. On montre les cuisses et on souligne la taille fine. Comme nous le rappelle Dorothée : « les vêtements ne cachent plus les corps [NdR : comme en France] mais soulignent les courbes. Quand on a des bonnes cuisses et des fesses rondes.... et ben, ici on les arbore fièrement ! ». Le prix à payer  pour avoir une silhouette sensuelle ? Des heures à faire du sport en salle ou en plein air ! « Tout le monde va à l'Academia surtout à l'approche de l'été ! » La plupart des femmes font 1H30 de sport par jour, alternant entre pratiques d’endurance (marche, course), activités cardio (fitness, zumba) et surtout la musculation, quotidienne. C’est celle-ci qui permettra aux rondeurs d’être fermes, au fessier d’être galbé, et aux bras de ne pas tomber ! Pour Fabienne, Brésilienne qui a vécu dans le sud de la France, l’intérêt du sport est aussi de produire des endorphines, qui contribuent au bien-être intérieur. Pour Fabienne, le secret d’un corps en parfaite santé c’est : « faire du vélo et courir pour chasser le stress, la musculation pour se renforcer, du yoga pour la souplesse et l’équilibre mental et la danse pour la joie de vivre » ! Pour galber les cuisses, on complète l’entraînement physique avec des huiles raffermissantes, et des soins drainage anti-cellulite en institut. La bonne forme est le fruit de la persévérance.

Troisième étape : la pensée positive. La posture, être bien positionnée…la beauté est une attitude et un signe de bien être intérieur. Pour Fabienne, l’important est de « se sentir bien, avoir la santé, se sentir motivée, produire des endorphines. C’est une forme de beauté intelligente et bonne pour la santé ». Elle ajoute : « Le problème du Brésil, c’est qu’il existe une vision absurde de la beauté, il y a un modèle, des chirurgies plastiques inutiles pour convenir à un modèle ridicule, déshumanisé. La Beauté ce n’est pas seulement ce que l’on voit. La Beauté est un état d’esprit, qui a à voir avec la bonne humeur, la joie, les bonnes énergies. Le meilleur maquillage c’est le sourire lui-même ». Pour Claudia, la Beauté « ce n’est pas seulement le corps, c’est une attitude globale ». Pour Latussa, c’est « avoir des pensées et une attitude positives ». Pour Dorothée :  «  rien ne remplace l'attitude et la confiance en soi ». Pour Denise, c’est « avoir confiance en soi, se trouver beau et avoir une relation positive avec soi-même ». Denise précise: « les Brésiliennes, contrairement à ce qu’on dit, ne font pas ça pour les hommes, mais pour elles-mêmes, on fait ça parce qu’on a plutôt beaucoup confiance en nous-mêmes, et il se trouve que les hommes en profitent ». Fabienne conclut sur l’importance de l’ouverture d’esprit, et de la réceptivité. Etre prêt et disponible pour accueillir « les nouvelles expériences de la vie, […] de nouvelles choses, sortir du confort et donner de nouvelles stimulations au corps […], être curieux ».

Quatrième étape : faire le plein de vitamines et d’anti-oxydants naturels
L’alimentation équilibrée n’est pas forcément le point fort de la majorité des Brésiliennes ! Si quelques unes passent de régimes en régimes, et de liposuccion en liposuccion, d’autres comme Andreia, Fabienne ou Maíra, résistent et adoptent un régime sain. Et de nouveau, la nature est la meilleure alliée ! Lors du petit-déjeuner et du goûter,  on se régale de frappé revigorant et hyper vitaminé : on mélange du lait, de l’avoine et des fruits. On peut y ajouter du miel ou de la poudre de noix de cajou… On boit aussi beaucoup d’eau, que l’on peut alterner avec de l’eau de coco, réputée pour ses qualités nutritives et revigorantes ! Sa richesse en sels minéraux aide à agir contre la rétention d’eau et contre la cellulite. Au goûter, on profite de tous les fruits, et sous toutes les formes : nature, en sorbets, en frappés, en smoothies, en jus (faits maison !). Et ce que le Brésil a à offrir est sans limites : Açaí, Cajú, Caqui, Maracuja, Avocat, Mangue, Papaye, Jaca, Jabuticaba, Ananas, Banane, Cacau, Graviola, Goyave, Pitanga, Acerola, Guaraná, Orange, Citron, Melon, Pastèque…Et prolonge l’effet des anti-oxydants naturels par un bon sommeil réparateur, la meilleure parade anti-vieillissement !

Cinquième étape : le look. Sexy et glamour, le style brésilien « valorise ce que le corps à de meilleur » comme l’explique Fabienne. Pour Dorothée, ce sont « beaucoup de fringues, beaucoup de couleurs vives et des matières légères et des coupes vraiment originales, parfois trop ! ». Les vêtements made in Brasil reflètent un état d’esprit positif. Les tissus sont légers et confortables, les imprimés sont gais et les coupes sexy ! Impossible de ne pas se sentir belle dans une tenue brésilienne. Les jeans soulignent les courbes, valorisent les cuisses et les fessiers. Et le style lui aussi est adapté à la chaleur. On transpire ? Pas grave, on a les coupes amples, découpées et ajourées…effet courant d’air garanti ! Envie de rester informelle, en tongs et en shorts ? Pas grave, les tongs sont dorées, colorées, assorties de bijoux, et les shorts sont  tous plus variés les uns que les autres. C’est Adriana qui nous rappelle qu’au Brésil, on peut se permettre d’être informel…et très sexy !  Son secret : utiliser des sous-vêtements confortables, et surtout ne pas agresser ni comprimer la poitrine. Pour Maíra, ce sont les chaussures et les accessoires qui donnent une touche spéciale au look. Le Brésil est le paradis de la sandale, de la tropézienne, de l’escarpin, de la spartiate, de la tong, de la ballerine…ultra-confortables, super jolies, excellente qualité. De tous mes voyages à travers le monde, je n’ai rien trouvé d’équivalent ! Le rapport qualité-prix des chaussures brésiliennes est tout simplement incroyable. Pour pas cher (même pas une cinquantaine d’euros), on peut porter des chaussures dignes des plus grands créateurs internationaux ! Et pour Camila, les chaussures sont nos meilleures alliées : « on peut toujours porter même quand on grossit ! ». Enfin, cerise sur le gâteau  les lunettes de soleil anti-UV, pour se protéger et pour éviter les expressions du visage qui donnent des rides !

Au Brésil, les produits français come la Roche-Posay, Vichy et Avène sont plébiscités  L’Oréal fait l’unanimité pour les cheveux. La renommée de la marque française est telle qu’un centre de recherche L’Oréal à été implanté à Rio de Janeiro pour valoriser les richesses naturelles brésiliennes, et répondre davantage encore à la demande de la clientèle. Quant aux marques nationales, les Brésiliennes recommandent Adcos, haut de gamme ou Boticario, Bioextratus et Natura. Celle-ci est labellisée « nature » et très prisées pour la valorisation de la flore brésilienne. Quant aux produits de l’Amazonie, on les trouvera essentiellement chez Natura, ou chez des marques locales comme Juruá Cosméticos de Belém.

3 commentaires:

  1. C'est un vrai dossier, tellement le texte est riche en informations, utiles non seulement aux femmes, mais aussi aux hommes.

    RépondreSupprimer
  2. Beaucoup de généralités que je n´ai pas constaté dans le sud du Brésil . Beaucoup de personnes en surpoids comme en Europe

    RépondreSupprimer